Le Yi jing a plusieurs facettes

Il existe trois formes différentes de Yi jing :

  • l’Approche par le texte, dont un exemple est donné ci-contre,
  • le Yi jing taoiste également appelé Wen wang ba gua,
  • la Fleur de prunier.

La mise en œuvre de ces trois formes diffère énormément, bien qu’elles servent finalement la même cause : répondre à une question ou décrire une situation de façon à pouvoir prendre une décision de façon éclairée.

Yi jing au quotidien

Une des forces du Yi jing est sa facilité de mise en œuvre. Pas de mesure à prendre, pas de date de naissance, mais toujours la même pertinence. D’où la facilité à en faire un usage fréquent. On obtient rapidement une image de la situation, en particulier avec l’Approche par le texte, avec en exergue les points défaillants chez soi qui peuvent induire un problème dans la situation. Certains ont présenté cet outil comme un ouvrage de philosophie, à coup sûr de sagesse. On retrouve à l’intérieur, quelque soient les circonstances dans lesquelles on l’utilise, tous les traits, défauts et vertus, de l’esprit humain.

Un outil qui requiert un tiers

La difficulté de cet outil, aussi magique qu’il puisse paraître, c’est de pouvoir l’appliquer à soi facilement. L’approche par le texte en particulier requiert une interprétation dudit texte. Il faut pouvoir retrouver dedans la partie qui s’applique directement à la situation. Or si on pose une question, c’est souvent qu’on aimerait obtenir telle réponse. Cela introduit un biais dont il est difficile de se défaire. C’est pourquoi il est très recommandé de faire appel à un tiers pour réaliser le tirage et l’analyse.

 

quelques mots d'histoire, les 3 méthodes en détail

Pour en savoir plus sur le yi jing

Rendez vous sur marip.com