Développer un regard contrasté

Sun Tzu est mondialement connu pour avoir écrit au 6ème siècle avant JC, à l’époque des Royaumes Combattants, un traité intitulé « L’art de la guerre ». Cet ouvrage a fasciné nombre de générations car, contrairement à ce que son titre peut laisser supposer, c’est loin d’être seulement un traité de stratégie. C’est un livre plein de sagesse qui met par exemple en garde tout individu qui entreprend de réaliser un projet contre la méconnaissance de soi et des conditions extérieures.

Que nous dirigions une entreprise ou simplement notre projet de vie, développer la bonne stratégie, la vue correcte, n’est pas chose facile. Pour éviter les écueils, il convient de disposer des bons outils et de développer la qualité de son état intérieur.

Or aujourd’hui, bien qu’il y ait pléthore de techniques pour assister les entreprises, elles sont toutes issues de notre univers occidental. Ce seul point de vue n’embrasse pas assez largement la réalité.

Seule une approche issue d’une contre-culture peut offrir un regard contrasté sur les situations. C’est souvent une révélation à partir de laquelle il est possible de rebondir pour un meilleur développement du projet et de l’entreprise. C’est la raison pour laquelle mes clients apprécient cette forme de contre-pouvoir que mes interventions apportent au sein de l’équipe dirigeante.

 

Naviguer en eaux troubles

Quand nous lançons un nouveau projet, nous avons une idée de ce que nous voulons faire ou obtenir, mais nombre de paramètres nous échappent. A-t-on la capacité à le faire ? Est-ce le bon moment ? Les conditions extérieures sont-elles favorables ? Que n’a-t-on pas vu en soi ou à l’extérieur qui pourrait bloquer ce projet, voire même transformer ce qui peut paraître comme une bonne idée en véritable catastrophe.

Même quand un projet ou une entreprise est opérationnel, savoir ce qu’il faut faire maintenant pour maintenir le cap n’est pas chose aisée.

Des outils à la pointe

Les techniques que je mets en œuvre avec vous ont pour la plupart fait leur preuves sur plusieurs millénaires. A l’image d’un scanner ou d’une IRM, elles permettent de sonder et de baliser votre parcours.

Récemment, un de mes clients entrepreneur souhaitait lancer un projet qui allait le mobiliser personnellement et endetter fortement son entreprise. Il était extrêmement motivé et confiant, certain de proposer quelque chose de novateur sur son marché.

L’analyse a révélé de nombreuses faiblesses conduisant à un no-go. Passé le premier moment de surprise, il s’est rendu compte qu’il avait perçu un certain nombre des points bloquants, mais les avait occultés. Par ailleurs, l’étude de marché préliminaire s’était concentrée sur les concurrents évidents, mais avait omis un champ plus large dont l’analyse montrait clairement que des majors issus d’autres domaines allaient proposer des services plus globaux rendant le sien caduque en l’état de son projet.

A partir de là, une stratégie a été bâtie pour pivoter.

L'ennemi est à l'intérieur

Développer la tranquilité - Accueillir le contre-pouvoir

En 208, à l’époque des 3 Royaumes, Cao Cao, premier ministre de l’empereur Han, pousse celui-ci à attaquer le Royaume de Shu avec 800 000 hommes et 2 000 navires. Liu Bei, dirigeant de Shu est en très net désavantage numérique, même en s’alliant avec Sun Quan du Royaume de Wu.

Liu Bei fait alors appel à son conseiller Zhuge Liang qui utilise le Qi men pour déterminer le moment où le vent va tourner, ce qui permet d’enflammer les vaisseaux de Cao Cao, libérant ainsi le blocus.

Pour mettre en œuvre une telle stratégie, il faut avoir développé assez de tranquillité intérieure. Elle est nécessaire pour pouvoir poser correctement l’analyse de la situation, ne pas se contenter de ce que l’on en perçoit ou de l’idée qu’on s’en fait, déterminer ce qu’il faut faire vraiment et suivre le bon timing dans la mise en place.

Dans les films de Zhang Yimou, comme Hero ou Le secret des poignards volants, même si le tranchant de l’épée finit par indiquer métaphoriquement un vainqueur, c’est la stabilité et la justesse intérieures qui lui donnent l’assise.

Pour un dirigeant, comme pour toute personne ayant des décisions à prendre, il est toujours très difficile de discerner ce qui est une intuition juste de ce qui n’est qu’une projection, une envie qu’on a, une croyance. L’ennemi, ce sont ces croyances erronées que nous portons en nous ou simplement le manque de connaissance qui nous font poser des actes qui ne sont pas appropriés. C’est la raison pour laquelle un contre-pouvoir est un gage de réussite.

Un accompagnement pour éclairer le chemin

Qu’il s’agisse d’un projet personnel ou de votre entreprise, parfois des deux, je vous propose de travailler ensemble en tirant parti d’outils issus d’une sagesse millénaire mais toujours ô combien d’actualité et qui constituent clairement pour nous occidentaux une vraie contre-culture.

Nous déterminerons quelle est la démarche la plus adaptée à votre situation.

N’hésitez pas à me contacter. Mes coordonnées sont dans le pied de page.